comp_peterson_g(1925-2007), pianiste et compositeur canadien de jazz, disparu en décembre 2007

Oscar Peterson grandit dans le quartier noir de Montréal  « la Petite Bourgogne », où dès l’âge de cinq ans il commence à apprendre la trompette avec son père, avant qu’une hospitalisation de près d’une année suite à une tuberculose le décide à se consacrer entièrement au piano.
Infatigable travailleur, virtuose, à neuf ans sa technique impressionne déjà les musiciens professionnels.

Sous la houlette de Norman Granz, il apparaît pour la première fois au Carnegie Hall en 1949, point de départ de sa carrière internationale.

Peterson, au style véloce et démonstratif, s’inspire notamment de la maîtrise technique et de la sophistication harmonique de Nat King Cole, Teddy Wilson, James P. Johnson, mais surtout de celui qui va devenir son ami, Art Tatum. Intimidé par le jeu de ce dernier, Oscar Peterson ne joue que rarement devant son modèle.

Durant sa longue carrière il accompagne et enregistre avec les plus grands, de Charlie Parker à Ella Fitzgerald, en passant par Louis Armstrong.
En 1993, Oscar Peterson est victime d’une sérieuse attaque qui affaiblit son bras et sa main gauche, le rendant inactif pendant deux ans. Cependant, il surmonte cette infirmité et poursuit ses tournées, continuant à enregistrer et à composer.
Le Conseil des arts du Canada et la National Endowment for the Arts (NEA), l’agence de soutien aux arts des Etats-Unis, rendent hommage à Oscar Peterson en janvier 2008 dans le cadre de la conférence annuelle de l'International Association for Jazz Education, à Toronto.

Nous avons aimé :

www.oscarpeterson.com

Informations supplémentaires

inline